Fabrication numérique
& artisanat verrier

S’il ne remplacera jamais la main de l’homme, le numérique permet de simplifier certains process et de faire revivre des styles d’ornementations oubliés.

Dessin technique & gabarits

Dans les ateliers de vitrail, le dessin technique se fait encore de façon traditionnelle, à la main. La spécificité du sertissage du verre qu’on appelle la mise en plomb, impose de découper le dessin soit aux ciseaux 3 lames soit en fabriquant des gabarits au cutter. 

Le dessin technique sur ordinateur avec un logiciel de CAO (ici Fusion 360) peut très facilement intégrer les contraintes de la mise en plomb (retrait de l’âme du plomb).

En outre il permet des mesures très précises donc une marge d’erreur réduite. Le dessin peut être conservé et redimensionné en fonction du projet.

Les éventuelles modifications demandées par le client peuvent être réalisées très rapidement.

Une fois le dessin terminé, il faut importer le fichier dans une machine de découpe laser pour obtenir les pièces qui serviront de gabarit pour découper les morceaux de verre.

Décoration sur verre

La techniques de peinture sur du verre dite « cage à mouches » ser réalise entièrement à la main ce qui est long et fastidieux. Son intérêt réside tout de même dans la possibilité de valoriser du verre float industriel bon marché et fabriqué en France. 

La peinture au pochoir était une solution utilisée autrefois avec à des pochoirs en laiton découpé à la main. Le numérique permet aujourd’hui de dessiner rapidement des motifs dans un logiciel de CAO (Ici Inkscape) et de les découper à la laser.

 

Le pochoir est ensuite utilisé avec la technique de l’enlevé de grisaille.

Gravure sur verre

Sur le même principe de dessin du motif dans Inkscape et d’importation dans une machine de découpe laser, on peut graver (mais pas découper) la surface du verre.